L’éveil du chiot

Conseils d’éducation|Publié le jeudi 17 février 2022

Notre rubrique conseils d’éducation vous permettra de mettre en place quelques petits exercices pour améliorer le bien-être de votre chien.

Toutes les expériences précoces auront une influence sur l’avenir de votre chien. L’éveil de votre chiot, la découverte du monde qui l’entoure est primordial dans son équilibre et sa stabilité. Cette stabilité, pour un futur chien guide ainsi que pour votre chien, est essentielle à son apprentissage, l’environnement n’étant plus un frein.

L’éveil du chiot vous permettra d’aider votre jeune chien à trouver un état émotionnel stable. Cet état s’appelle l’homéostasie sensorielle.

Un éveil efficace est indispensable à une vie harmonieuse avec votre chiot. Il influence considérablement le bien-être physique et mental de votre chien sur le long terme.

Votre chiot pourrait avoir des moments d’excitation intenses ou des moments de peurs. Votre but sera de l’apaiser ou de le réguler afin qu’il reste dans un état stable propice à une évolution positive.

De nombreux sons et bruits étranges pour votre chiot peuvent être intimidants. Le bruit du train, de la circulation, de la musique, des téléphones, ainsi que tous les sons domestiques doivent être présentés à votre chiot dès son plus jeune âge.

Homéostasie sensorielle

Votre chien à la maison

Le bruit de l’aspirateur :

Vous passez l’aspirateur pour la première fois en présence de votre nouveau pensionnaire.

Observez son comportement :

  • Il ne réagit pas : c’est bon signe, il ne réagira pas plus tard.
  • Il a peur : associez ce moment à un stimulus positif. Vous pouvez lui donner un jouet qu’il aime bien, une friandise s’il est gourmand.
  • Si votre chiot fuit ou souhaite fuir, laissez-le se réfugier sur sa couche ou à l’endroit dans lequel il se sentira en sécurité.

Vous pouvez laisser l’aspirateur en fonctionnement tout en vacant à d’autres occupations sans montrer de stress ou d’énervement. Votre chien pourrait de lui-même explorer «l’étrange machine qui fait du bruit»…Vous pouvez agir de la même manière pour tous les sons de la maison.

Votre chien en extérieur

La première sortie :

Utilisez une laisse pas trop courte afin d’éviter les tensions entre vous et votre chien. Laissez le découvrir l’environnement le plus librement possible.

Si votre chien montre un peu de timidité n’hésitez pas à positiver tous les moments par des encouragements vocaux, par votre attitude sereine, avec quelques friandises s’il est gourmand.

Il ne faut pas négliger les surfaces des sols : bitume, sable, herbe, gravier etc.

Celles de l’extérieur sont importantes, il ne faut pas négliger les tapis, carrelage de la maison.

Vous ne devez jamais forcer ces moments sous peine d’échec ou de réaction disproportionnée.

Vous devez faire attention à la provenance de votre futur chien. La vie et les stimulations au sein de l’élevage influencent déjà l’équilibre émotionnel du chien. Quel que soit la nature de l’élevage, professionnel ou familial, les interactions de la mère et les stimulations environnementales sont des points clefs d’un bon équilibre émotionnel. N’hésitez pas à aller visiter le lieu d’élevage de votre futur petit protégé.

Geoffrey Fournier

Remonter en haut de page